Comment bien Préparer un Entretien d’Embauche

Tous nos meilleurs conseils pour préparer son entretien d'embauche: astuces, questions, règles d'or... Découvre ici comment bien préparer et réussir ton entretien d'embauche !

Si ton CV a plu et que ta lettre de motivation a su convaincre, il faut t’attendre à aller en entretien d’embauche. En l’occurrence, il est nécessaire de bien se préparer à un entretien d’embauche.

Pour ce faire, il suffit de connaître les questions qui reviennent régulièrement afin de préparer tes réponses et ton argumentation.

Si l’entretien a été correctement préparé (prise de parole, tenue vestimentaire, etc.), alors, il n’y a aucune raison de stresser !

3 astuces pour préparer un entretien d’embauche

Pour bien préparer un entretien d’embauche, il faut connaître les questions qui sont posées lors de cette entrevue afin de préparer ses réponses.

1. Anticiper les questions de l’entretien d’embauche

Par exemple, les recruteurs demandent souvent aux candidats leurs défauts et leurs qualités.

Les réponses à ces questions peuvent donc se préparer en amont de l’entrevue. Ainsi, le jour J, le candidat a déjà ses réponses et l’argumentaire qui va avec.

Avant l’entretien, il faut également relire la fiche de poste pour bien s’imprégner des caractéristiques de l’emploi. De cette manière, on peut donner les réponses les plus appropriées aux questions posées. Si la fiche de poste mentionne que le candidat doit être autonome, on peut se réapproprier cette qualité pour se présenter au recruteur.

2. S’entraîner à développer et à synthétiser

Même si on est parfaitement préparé pour son entretien d’embauche, il ne faut pas paraître trop à l’aise face au recruteur.

Par ailleurs, il faut savoir tenir la conversation, c’est-à-dire développer après avoir répondu « oui » ou « non ». Toutefois, il ne faut pas non plus trop s’attarder.

Le bon candidat est celui qui sait argumenter ses réponses tout en étant synthétique.

3. Attention aux mots et au langage du corps

Le langage est très important en entretien professionnel. On évite donc les « ouais », par exemple. On évite également les « heu », « hein » et autres tics de langage.

Si le choix des mots a une incidence sur l’entretien d’embauche, le langage corporel compte aussi.

En vue d’un entretien d’embauche, il faut donc s’entraîner à se tenir bien droit sur une chaise, à soutenir un regard, à occuper ses mains sans paraître stressé.

En effet, s’avachir sur le siège, détourner ses yeux de ceux de l’interlocuteur, avoir les bras qui pendent ou, au contraire, jouer avec un stylo font partie des gestes qui sont mal perçus lors d’un entretien de recrutement.

Exemples de question à préparer pour son entretien d’embauche

Parlez-moi de vous

Tout entretien d’embauche commence par une présentation du candidat : « Parlez-moi de vous ».

Cette première étape permet au recruteur de cerner le postulant, de constater s’il est plutôt bavard ou timide, stressé ou à l’aise.

Question sur la société

Ensuite, il est fréquent que la personne chargée du recrutement interroge le candidat sur la société dans laquelle il postule.

Avec ces questions portant sur l’entreprise, on voit immédiatement si le candidat s’est intéressé à la boîte et à son fonctionnement.

Les raisons de ce changement

Si le candidat est déjà en poste ailleurs, l’employeur l’interrogera forcément sur les raisons qui le poussent à vouloir changer d’emploi.

Dans ce cas, le candidat ne doit surtout pas dénigrer son entreprise ni ses supérieurs ou ses collègues.

Qualités et défauts

La question de l’intérêt pour le poste revient également couramment.

Cette question permet au recruteur de vérifier la cohérence entre les aspirations du candidat et les attentes du poste.

Ce peut être le bon moment pour évoquer les qualités et les défauts du candidat.

Lire aussi: Exemples de qualité et défaut pour un entretien d’embauche

Experiences professionnelles

L’employeur peut aussi s’intéresser à une expérience professionnelle en particulier.

Il demandera alors de décrire l’expérience, les projets menés, etc. Une fois encore, le candidat doit rester positif en toutes circonstances.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

Souvent, les employeurs demandent aux candidats de se projeter.

Il faut donc être capable de répondre à la question « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Questions au recruteurs

A la fin de l’entretien, le candidat peut être amené à poser, à son tour, des questions.

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à interroger le recruteur sur les sujets qui nous intéressent. Néanmoins, on évite les questions en rapport avec les horaires, les congés ou encore les primes.

Lire aussi : Top 10 des questions lors d’un entretien d’embauche + Réponses

comment bien préparer son entretien professionnel

Les 5 règles pour réussir à coup sûr son entretien d’embauche

1. Arriver à l’heure à son entretien professionnel

Si la ponctualité figure parmi les qualités du CV, respecter l’horaire de l’entrevue est d’autant plus important.

2. Choisir la bonne tenue vestimentaire

C’est en effet un des critères les plus importants lors d’un rendez-vous professionnel. Tous les meilleurs arguments du monde ne changeront rien à un mauvais choix de tenue.

3. Ne jamais répondre trop vite aux questions posées

En entretien d’embauche, la spontanéité peut faire dire des erreurs malencontreuses. Néanmoins, il ne faut pas laisser de longs silences entre les questions et les réponses. Mais si l’entretien est bien préparé, pas de raison alors d’hésiter avant de livrer ses réponses.

4. Se montrer capable de résumer son propos

Lorsque le recruteur te demandera d’évoquer ton parcours, de revenir sur tes expériences ou sur ton dernier job, sois bref et concis. Il faut aller à l’essentiel tout en étant clair, sans perdre de temps. Ne pas s’attarder sur des détails insignifiants ou sur des points de vue trop subjectifs.

5. Terminer en beauté

Il ne faut pas hésiter à poser des questions si, justement, le recruteur demande si on a des questions. Cette démarche démontre l’intérêt que l’on porte au poste et au fonctionnement de l’entreprise.

Enfin, avant de saluer le recruteur, on n’oublie pas de le remercier de nous avoir reçu. Et si notre interlocuteur est accompagné d’un jury, on salue également toutes les personnes auxquelles on a fait face durant l’entretien d’embauche.

Préparer un entretien d’embauche en anglais

De manière générale, pour réussir un entretien d’embauche en anglais, les règles sont les mêmes que pour un entretien en français.

  • Arriver à l’heure (voire en avance), s’être renseigné sur l’entreprise, être correctement habillé, avoir analysé ses propres qualités et défauts à l’avance… Tous ces éléments permettent de plaider sa propre cause.
  • Pour préparer un entretien d’embauche en anglais, on travaille son anglais à l’oral. Cela permet de bien comprendre chacune des questions du recruteur et d’y répondre sans avoir à chercher ses mots.
  • Lors d’un entretien d’embauche en anglais, on peut se permettre d’être plus cordial qu’en entretien de recrutement à la française. Ainsi, en anglais, après s’être salués, il n’est pas incongru de demander au recruteur comment il va.
  • Dans les entretiens d’embauche en anglais, on a moins de complexe vis-à-vis de l’argent. Le candidat peut donc interroger le recruteur sur le salaire et les primes. Et ce, même si le recruteur n’a pas abordé la question.
  • Lorsque sonne la fin de l’entretien, le candidat peut poser des questions sur le processus de recrutement.
  • Dans la culture anglo-saxonne, il est courant de s’intéresser aux différentes étapes de recrutement, de s’informer sur le délai avant d’être recontacté ou de demander si on peut contacter soi-même l’employeur en cas de silence de sa part.

Modèles de CV Gratuit à Télécharger