Comment négocier son salaire lors de l’entretien annuel

Découvrez comment négocier son salaire lors de l'entretien annuel. Astuces pour réussir son entretien annuel. Obtenez enfin le salaire que vous méritez !

Un entretien individuel à l’approche ? Ce peut être le moment idéal pour demander une augmentation. Voici des conseils pour négocier son salaire lors de l’entretien annuel.

Avant de négocier son salaire, s’informer sur la situation de l’employeur

Avant un entretien annuel, il est important de se renseigner sur la situation financière de son employeur. C’est encore plus important si l’on envisage de négocier son salaire. S’informer sur le contexte permet de savoir si la société est en bonne santé financière ou non.

Les risques sont élevés de voir sa demande refusée. Si une restructuration est prévue ou si des licenciements ont récemment eu lieu, là encore, mieux vaut ne rien tenter.

En revanche, si de nouveaux contrats ont été signés ou sont en cours de négociation, c’est bon signe. De même, si l’entreprise est en nette croissance, une demande d’augmentation peut aboutir. Toutefois, le salarié doit réunir certaines conditions pour que sa demande soit bien reçue.

Voir aussi : Comment se préparer pour son entretien individuel

Bien négocier son salaire en fonction de sa propre situation

Une négociation de salaire ne se fait pas n’importe comment. Quand on négocie sa rémunération, il importe de rester réaliste. En outre, il faut tenir compte de certains éléments. En fonction du domaine d’activité, du poste occupé, du niveau de diplôme ou encore de l’expérience, les exigences sont différentes.

Par exemple, dans le public, les rémunérations sont globalement moindres par rapport au privé. Un titulaire d’un bac +2 gagne généralement moins qu’un bac +5. Autrement dit, quand on débute dans un organisme public et que l’on a peu de qualifications, on ne peut pas prétendre à un salaire très élevé.

En moyenne, les augmentations accordées se situent entre 3 et 10%. Pour connaître le salaire que l’on peut négocier, il faut se renseigner sur le marché du travail et sur sa propre valeur au sein de ce marché.

Quels sont les secteurs où l’on peut négocier ?

Certains secteurs sont plus ouverts à la négociation que d’autres. Ce sont souvent ceux qui payent le mieux.

Les secteurs oú il est facile de négocier

  • le secteur bancaire ;
  • les assurances ;
  • la filière pharmaceutique ;
  • l’industrie pétrolière ;
  • la chimie…

Les secteurs où il est difficile de négocier son salaire

Les métiers où l’on peut difficilement négocier son salaire sont :

  • les postes d’enseignant ;
  • les emplois dans la santé (notamment dans les hôpitaux publics) ;
  • les postes dans le social ;
  • le service à la personne…

Ne pas confondre augmentation et prime

Avant de se lancer dans une négociation, il faut être sûr que l’augmentation est appropriée. Dans certains cas, demander une prime est plus judicieux.

Par exemple, si un projet a été mené à bien ou si des heures supplémentaires ont été effectuées sur un court laps de temps, on demandera plutôt une prime qu’une augmentation.

Négocier une augmentation avec les bons arguments

Vous voulez savoir comment bien négocier une augmentation ? Pour mettre toutes les chances du bon côté, il faut avoir de bons arguments.

1. Évoquez vos réussites menées au sein de l’entreprise

Au cours de l’entretien annuel, évoque tes succès : des contrats signés, de bons résultats, une progression évidente, une grande valeur ajoutée pour la société, un dépassement des objectifs… Il faut citer des faits, présenter des chiffres, communiquer des informations précises.

2. Ne pas fixer d’ultimatum. Misez sur la juste reconnaissance de vos résultats.

Quand on négocie son salaire en entretien individuel, on évite d’évoquer un besoin urgent d’argent ou de fixer un ultimatum à son manager. On évite l’improvisation. On doit paraître sûr de soi mais sans excès de confiance.

Au cours de l’entretien, il se peut que la hiérarchie évoque davantage tes échecs que tes succès sur l’année écoulée. Si tel est le cas, les arguments en ta faveur sont minimes. La demande d’augmentation est alors assez malvenue.

Quand négocier son salaire lors d’un entretien annuel ?

Un salaire ne se négocie pas d’entrée de jeu. En entretien individuel, on laisse d’abord le champ libre au manager. S’il organise cet entretien, c’est parce qu’il veut sonder ses collaborateurs, faire le point avec eux. C’est la hiérarchie qui dirige l’entrevue, non le salarié.

Ce dernier ne peut commencer à négocier que lorsqu’il a été interrogé sur sa façon de voir les choses, sur ses souhaits pour l’avenir. Ces questions surviennent souvent en deuxième partie d’entretien.

Le bon moment pour négocier son salaire en entretien individuel, c’est quand le supérieur a reconnu les atouts de son employé. On peut alors reprendre le discours de la hiérarchie dans un premier temps. Puis on enrichit avec ses propres arguments. Enfin, on ouvre la négociation.

Modèles de CV Gratuit à Télécharger