Top 20 des questions en entretien d’embauche en 2022 (Réponses)

Cet exemple d’entretien que vous trouverez ci-dessous vous présente les 20 questions les plus fréquemment posées lors d’un entretien d’embauche. Idéal pour se préparer au moment décisif de l'entretien de recrutement. ✓ Questions & réponses

Les entreprises connaissent déjà votre CV. Lorsqu’elles vous contactent pour un entretien d’embauche, c’est pour mieux vous connaître tant sur le plan professionnel que personnel. Leur objectif : savoir si vous êtes le candidat idéal pour occuper le poste.

Le recruteur fera le nécessaire pour tirer le plus profit de l’entretien d’embauche, pour vous interroger sur des aspects significatifs de votre vie, votre formation, votre attitude et vos capacités, entre autres. Il ne posera pas les questions au hasard. Tous les services de ressources humaines ont généralement leur propre liste de questions pour un entretien selon l’activité ou le poste qu’ils offrent. Ils possèdent également leur série de questions pièges pour tester les candidats.

1. Parlez-nous de vous et de vos expériences

Cette question type lors d’un entretien d’embauche peut se présenter sous d’autres formes comme « Qui êtes-vous ?», « Donnez-moi plus de détails sur votre expérience »,« Racontez-moi ce que vous faites ? ». C’est le moment idéal pour dire librement ce que vous pensez sur vous-même. Mentionnez ces éléments qui vous définissent comme personne et comme professionnel.

Pour répondre à cette question, on synthétise notre parcours en ne choisissant que les moments les plus importants. On sélectionne notamment les temps forts de notre carrière et de notre formation qui sont directement en lien avec le poste convoité.

Réponse à éviter

“J’ai été élève au Lycée Edouard Herriot, où j’ai eu mon bac avec mention et les félicitations du jury, puis je suis entrée à l’université. J’ai étudié le droit pendant un an puis je me suis réorienté pour étudier la psychologie. Depuis, je m’épanouis sur le plan universitaire. J’ai réalisé de nombreux job d’été et, en plus, un stage en entreprise l’année dernière dans lequel j’ai beaucoup appris sur moi. Je suis passionné d’art et me rend régulièrement au théâtre…”

Réponse conseillée

“Je suis actuellement en Master de psychologie, spécialisé en Psychologie de l’enfant. Très intéressé par ce domaine, j’ai réalisé un stage en clinique pour en apprendre plus auprès de psychologues professionnels. Je postule aujourd’hui chez vous pour utiliser de manière concrète mes compétences nouvelles et continuer d’en apprendre plus sur mon futur métier.”

Plus d’information : Parlez-moi de vous (exemple)

2. Qu’est-ce que vous savez sur notre entreprise ?

Cette question est une sorte de test pour vérifier si le candidat s’est, ou non, intéressé à la société. Evoquez quelques données significatives et chiffrées qui témoignent de votre intérêt pour l’entreprise.

Durant la préparation à l’entretien d’embauche, n’oubliez pas de bien vous renseigner sur le poste mais également sur l’entreprise, sur ses principes, sur ses produits, sur son fonctionnement, etc.

Nous vous conseillons de ne pas vous contenter de répéter une fiche de présentation générale de l’entreprise. Parlez de valeurs qui vous parlent. Vous pouvez également conclure avec une question. Ainsi, le recruteur verra que vous avez un réel intérêt pour l’entreprise et que vous avez des connaissances précises.

Réponse à éviter

“Hermès est une marque française de luxe. Vos principaux domaines d’activités sont la maroquinerie, la parfumerie, le prêt-à-porter ainsi que l’horlogerie. L’entreprise, a sa création, se dédiait au marché des harnais et de selle, et a toujours eu un lien fort avec le travail du cuir.”

Réponse conseillée

“Assistant marketing opérationnel, je suis une personne passionnée par l’artisanat français et par l’équitation que je pratique sur mon temps libre. Hermès, marque née en France et à l’origine dédiée aux accessoires d’équitation, est aujourd’hui une marque leader dans le marché de la maroquinerie de luxe. Elle est aussi présente dans le marché de la parfumerie, du prêt-à-porter et de l’horlogerie. Elle porte, depuis sa création, les valeurs du savoir-faire artisanal à la française. Aujourd’hui Hermès contribue à faire marcher l’économie française et à créer de l’emploi : c’est notamment le cas à Clermont-Ferrand où Hermès vient d’ouvrir une nouvelle manufacture créant ainsi plus de 250 emplois. Sa couverture internationale me motive également pour le poste et montre bien son ouverture sur le monde. Le prix Émile Hermès lancé par la marque en 2010 prouve que l’entreprise a une volonté de soutenir les jeunes designers qui ont des projets innovants. Hermès ouvre des portes et crée des opportunités. Je serais très fier de faire partie de cette maison qui porte des valeurs fortes et met en valeur à la fois l’artisanat et l’innovation.”

Lire aussi : Comment bien préparer un entretien d’embauche

3. Pourquoi voulez-vous ce poste en particulier ?

Au-delà de l’évidente perspective du salaire ou du prestige de l’entreprise qui peuvent vous motiver à vous rendre à l’entretien, exposez quelques détails supplémentaires qui vous poussent à occuper ce poste de travail.

Avec cette interrogation, le recruteur s’assure que le postulant connaisse les tenants et aboutissants de l’emploi pour lequel il candidate.

Dans la réponse, le candidat doit donc fournir des arguments pour justifier en quoi le poste correspond à ses compétences et à ses aspirations professionnelles.

Réponse à éviter

“J’ai choisi de candidater sur ce poste parce qu’il correspond à mon champ d’études et que le salaire que vous proposez me convient.”

Réponse conseillée

“Je suis passionné par les sciences et je suis tout à fait capable de travailler de façon autonome. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait lors de la rédaction de ma thèse. Et, étant donné que j’ai besoin de passer du temps en extérieur et que j’aime la nature, ce poste de géologue me semble parfait pour moi.”

Voir aussi : Liste des questions fréquentes en entretien d’embauche

4. Pourquoi devrions-nous vous faire confiance pour ce poste plutôt qu’à un autre candidat ?

Pour répondre à cette question, vous pouvez évoquer vos qualités. Répondez avec honnêteté et assurance. Cela sera particulièrement apprécié par la personne qui te fait passer l’entretien d’embauche.

Cependant, il faut également fournir des arguments objectifs démontrant pourquoi vous seriez mieux qu’un autre pour ce poste.

On peut répondre en expliquant que l’on est très motivé et que, par conséquent, on déploiera les efforts nécessaires pour mener à bien l’ensemble des missions.

On peut également mettre l’accent sur des caractéristiques particulières :

  • la maîtrise d’un logiciel spécifique,
  • la pratique d’une langue étrangère,
  • les expériences dans le domaine…

Ces qualités doivent correspondre avec les compétences de ton CV.

Réponse à éviter

“Parce que je pense correspondre complètement au profil que vous recherchez.”

Réponse conseillée

“Parce que j’aime le contact avec les clients et que je maîtrise parfaitement les logiciels préconisés pour le poste. De plus je suis extrêmement motivé et enthousiaste concernant votre offre, c’est pourquoi j’espère rejoindre vos équipes.”

5. Quels sont vos points forts ?

De manière générale, il est conseillé de ne pas citer plus de 3 qualités et 3 défauts.

Choisissez-les en fonction du poste que vous convoitez. Profitez-en pour parler de ce qui vous rend spécial et vous définit. Vous êtes passionné ? Vous parlez une autre langue ? Même si ces informations figurent dans votre Curriculum Vitae, vous pouvez développer ces points en veillant à ne pas être rattrapé par votre ego.

Réponse à éviter

“Je suis un bon leader, à l’écoute, disponible et qui sait gérer son stress en toute circonstance. On dit aussi que j’ai un bon sens des responsabilités.”

Réponse conseillée

“J’ai un bon contact avec les gens, je suis dynamique et enthousiaste.”

Voir aussi : 5 Qualités pour un entretien d’embauche

6. Quels sont vos points faibles ?

Lors d’un entretien d’embauche professionnel, ce type de question est presque une constante et représente une occasion en or de faire preuve d’une sincérité totale.

Il n’est pas toujours facile de faire une réflexion sur soi-même et de se montrer vulnérable, mais votre réponse à cette question peut être déterminante pour décrocher le poste.

Comme pour les qualités, on évite de citer plus de 3 défauts.

En tant que responsable des relations publiques, on peut citer par exemple, l’impatience, l’entêtement et un côté trop bavard.

Réponse à éviter

“Je suis paresseux, je peux être de mauvaise foi et je travaille lentement.”

Réponse conseillée

“J’ai un fort tempérament, il m’arrive d’être émotif, et j’ai besoin d’être dans le contrôle.”

Voir aussi : Défauts à citer en entretien

7. Pourquoi voulez-vous changer de travail ?

C’est LA question incontournable si le candidat est déjà en poste dans une autre société au moment de l’entretien.

Ne dénigrez jamais vos collaborateurs et gardez sous silence un éventuel conflit avec votre patron. On appréciera la loyauté et le respect dont vous pouvez faire preuve à l’égard de l’entreprise ou des dirigeants pour lesquels vous travaillez.

Si on vous pose cette question lors de l’entretien, il vaut mieux évoquer vos envies d’évolution de carrière ou de changement.

Réponse à éviter

“Je souhaite quitter mon poste actuel parce que je ne m’entend pas avec mon supérieur qui me met beaucoup de pression. De plus, nous avons eu des désaccords concernant mon éventuelle évolution.”

Réponse conseillée

“Je souhaite quitter mon poste actuel pour pouvoir appliquer mes connaissances et mon expertise à un nouveau champ d’activité. Le secteur dans lequel vous intervenez et le poste que vous proposez correspond davantage à mes centres d’intérêts et à mon profil.”

8. Que pourraient dire vos proches de vous ?

En répondant à cette question, le candidat doit montrer qu’il est humble, modeste et qu’il sait prendre du recul sur lui-même.

Il ne faut donc pas en faire trop tout en se mettant en avant.

Réponse à éviter

“Tout le monde dit de moi que je suis une personne sérieuse, fiable, à l’écoute et compétente. J’ai d’ailleurs reçu plusieurs fois les félicitations de mes supérieurs et de mes collègues pour mon travail et mon sens des priorités.”

Réponse conseillée

“Mes proches savent que je suis quelqu’un de loyal et de fidèle” ou “Mes collègues et mes supérieurs savent qu’ils peuvent toujours compter sur moi”.

9. Qu’est-ce qui peut vous motiver à venir travailler chaque matin ?

Soyez honnête, mais essayez d’évoquer des raisons qui ont une tonalité positive. Ce n’est pas le moment de parler du fait que vous ne vous entendez pas avec votre colocataire et que vous cherchez à passer le moins de temps possible chez vous. Dites plutôt que vous aimez apprendre, que vous êtes curieux de ce que vous ferez le jour d’après, que vous appréciez retrouver vos collègues

Réponse à éviter
  • Passer du temps hors chez moi
  • M’occuper l’esprit
  • Les repas payés par l’entreprise
Réponse conseillée
  • Retrouver des collègues
  • Consacrer du temps à sa passion (si on est artiste, par exemple)
  • Rester dans une démarche d’apprentissage permanent,
  • Découvrir de nouvelles choses,
  • Gagner de l’argent…

10. Quel manager êtes-vous ?

questions-entretien-de-recrutement-professionnel

En posant cette question, le recruteur veut savoir si vous la jouez plutôt collectif ou solitaire.

Il veut aussi savoir si vous êtes quelqu’un d’autoritaire ou de diplomate, si vous êtes plutôt compréhensif ou sans pitié. Soyez franc tout en tempérant vos propos.

Réponse à éviter

“Je suis un très bon manager, très apprécié des équipes avec lesquelles je travaille. Je suis juste et professionnel.”

Réponse conseillée

“Je reconnais que je peux être parfois un peu autoritaire en tant que manager. Néanmoins, mon but est de motiver mes troupes. Et je suis capable de prendre le temps de discuter avec mes collaborateurs quand cela est nécessaire. De même, je valorise toujours un travail bien fait.”

11. Comment voyez-vous votre vie d’ici 5 ans ?

Cette question fait partie des questions pièges lors d’un entretien d’embauche.

En effet, il faut se projeter au sein de l’entreprise tout en restant réaliste par rapport à ses compétences, ses expériences, son niveau de diplôme et l’état du marché de l’emploi.

Il faut montrer son ambition sans effrayer le recruteur.

Réponse à éviter

“Dans 5 ans, je me vois directeur du service, avec une équipe à ma charge et une clientèle fidèle.”

Réponse conseillée

“Dans 5 ans j’aurais acquis beaucoup de nouvelles compétences et approfondi celles que j’ai déjà. J’aurais donc potentiellement atteint un niveau nécessaire pour considérer une évolution de carrière vers le poste de responsable des ventes.”

12. Quelles sont vos priorités dans la vie ?

Il ne s’agit pas de faire croire que le travail est ce qui compte le plus dans votre vie.

Vous pouvez, par exemple, expliquer que vous cherchez le juste équilibre entre votre carrière, votre vie de famille et vos loisirs.

Réponse à éviter

“Ma priorité est ma carrière professionnelle et intégrer votre entreprise.”

Réponse conseillée

“Ma priorité est de m’épanouir en tant que personne dans tous mes environnements : au travail, dans le cadre familiale, mais aussi en ce qui concerne mes passions.”

13. Comment voyez-vous le poste ?

D’une part, il faut être parfaitement renseigné sur le poste en question pour répondre correctement.

D’autre part, il faut se montrer capable de se projeter. Vous allez devoir développer un peu votre réponse et éviter d’être évasif.

Réponse à éviter

“Le poste de sage-femme s’inscrit dans le milieu paramédical.”

Réponse conseillée

“Le poste de sage-femme est en lien direct avec l’assistance aux personnes. Le monde de paramédical demande d’être une personne disponible et à l’écoute. J’ai moi-même à cœur d’aider les autres et de dialoguer avec les patients et les familles.”

14. Un bon manager pour vous, c’est quoi ?

Avec cette question, le recruteur cherche à analyser la compatibilité du candidat avec son (ou ses) futur(s) chef(s).

Rien ne sert d’enrober son propos quand on répond à ce genre de question.

Il faut répondre honnêtement, en disant si l’on préfère, par exemple, un manager qui délègue ou un supérieur paternaliste.

Réponse à éviter

“Il n’y a pas de bon ou de mauvais manager selon moi.”

Réponse conseillée

“Je trouve qu’un bon manager sait motiver les troupes, être à l’écoute, et se montrer disponible.”

15. Dans combien de temps pouvez-vous être disponible pour le poste ?

Le recruteur veut simplement savoir s’il y a un délai avant que vous ne puissiez prendre vos fonctions.

Si vous êtes déjà en poste ailleurs, il faut donc vos renseigner, avant l’entretien d’embauche, sur la période de préavis avant de donner votre démission.

Réponse à éviter

“Je ne sais pas.”

Réponse conseillée

“J’ai un préavis de 1 mois pour le poste que j’occupe actuellement en CDI. Je pourrai donc vous rejoindre un mois après ma démission.”

16. Avez-vous déjà subi des revers ?

En entretien d’embauche, il faut savoir parler de ses échecs et montrer en quoi ils ont été constructifs.

Il peut s’agir d’une critique faite dans le milieu professionnel, d’un événement marquant ou d’un projet avorté.

Dans tous les cas, il faut être sincère et montrer que l’on a pris du recul par rapport à tout ça.

Réponse à éviter

“Il ne me semble pas avoir eu à me confronter à des échecs ou des erreurs professionnelles.”

Réponse conseillée

“Bien sûr, j’ai déjà connu des échecs. Notamment un projet que j’étais chargé de mener et qui n’a jamais vu le jour. Ceci a été dû à une mauvaise gestion de crise de ma part, puisque je débutais ma carrière et n’étais pas prêt à faire face à une telle difficulté. Si la situation se présentait à nouveau, je saurai désormais comment agir et comment mener mon projet à bout. J’ai donc beaucoup appris de cet échec.”

17. Pourquoi avez-vous été autant de temps sans emploi ?

Ne vous laissez pas déstabiliser !

Argumentez en insistant sur tout ce que vous avez fait durant cette période sans emploi :

  • les candidatures que vous avez envoyées,
  • les formations auxquelles vous avez participé,
  • les activités extra-professionnelles que vous avez menées,
  • les voyages que vous avez pu faire,
  • les associations auxquelles vous avez offert votre temps libre…
Réponse à éviter

“Après mon licenciement, j’ai fait face à une période difficile et je n’ai pas eu la motivation nécessaire pour travailler.”

Réponse conseillée

“Si je n’ai pas travaillé sur cette période-là, c’est que j’ai décidé de m’accomplir personnellement en réalisant des choses qui me tenaient à cœur. J’ai pu voyager et faire du bénévolat pour des associations. C’est une période qui m’a été très bénéfique et j’en ressort plus motivé que jamais pour commencer une nouvelle expérience professionnelle.”

18. Quelle est votre rémunération actuelle ?

Pas de piège avec cette question.

Votre interlocuteur veut juste savoir si votre niveau de salaire correspond à celui qu’il peut vous proposer.

Soyez honnête et n’oubliez pas qu’à votre salaire annuel s’ajoutent des primes et des intéressements. Dans tous les cas, si l’entreprise est intéressée par votre profil, vous pourrez négocier votre salaire.

Vous avez le droit de ne pas répondre à cette question, cependant cela peut être mal pris par le recruteur et peut vous faire passer à côté d’une opportunité.

Réponse à éviter

“Je ne souhaite pas vous communiquer cette information.”

Réponse conseillée

“J’ai actuellement un salaire annuel brut de XX XXX euros.”

19. Combien voulez-vous gagner ?

Avec cette question, le recruteur veut savoir si vous avez des attentes au niveau de la rémunération.

Essayez donc de savoir quels sont les salaires dans d’autres entreprises pour un poste similaire à celui pour lequel vous postulez et faites une moyenne. Si vous occupez ou avez récemment occupé un poste similaire, utilisez votre salaire comme référence pour mentionner un chiffre légèrement supérieur.

Réponse à éviter

“Quel salaire me proposez-vous ?”

Réponse conseillée

“Au regard de mes diplômes et de mon expérience, mes prétentions salariales sont comprises entre XX XXX euros et XX XXX euros annuels.”

Lire aussi : Le salaire moyen en France

20. Avez-vous des questions ?

À la fin de l’entretien les recruteurs ont toujours pour habitude de demander si vous avez des questions. Dans un souci de souligner votre intérêt pour le poste et la société, il est important de répondre « oui ». Idéalement, posez une question en lien avec ce qui a pu être dit pendant l’entretien de recrutement.

Il faut absolument se préparer à cette question parce qu’elle est très souvent posée en entretien d’embauche.

Les interrogations peuvent porter sur :

  • les perspectives d’évolution de carrière à long terme,
  • les transformations de l’entreprise,
  • le processus de recrutement,
  • le nombre de personnes dans l’équipe…
Réponse à éviter

“Non.”

Réponse conseillée

“Merci pour cet entretien. En effet, j’ai deux questions avant que nous nous laissions : Quelles sont les perspectives d’évolution sur le poste ? Quelle est la prochaine étape du processus de recrutement ?”

Voir aussi : Liste de questions à poser au recruteur lors d’un entretien

Il s’agit là d’un exemple d’entretien type. Entraînez-vous à répondre à ces 20 questions qui reviennent souvent en entretien d’embauche et réussissez à décrocher l’emploi qui vous intéresse. N’oubliez pas que bien se préparer est crucial pour réussir un entretien d’embauche.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Moyenne : 4.9 / 5. Votes : 107

Charles Houssiaux
Auteur
Charles Houssiaux

Expert en création de CV, lettre de motivation et recherche d'emploi

Modèles de CV Gratuit à Télécharger