Top 10 des questions lors d’un entretien d’embauche + réponses

Cet exemple d’entretien que tu trouveras ci-dessous te présente les 10 questions les plus fréquemment posées lors d’un entretien d’embauche. Idéal pour se préparer pour ce moment décisif.

Les entreprises connaissent déjà ton CV. Lorsqu’elles te contactent pour un entretien d’embauche, c’est pour mieux te connaître tant sur le plan professionnel que personnel. Leur objectif : savoir si tu es le candidat idéal pour occuper le poste.

Le recruteur fera le nécessaire pour tirer le plus profit de l’entretien d’embauche, pour t’interroger sur des aspects significatifs de ta vie, ta formation, ton attitude et tes capacités, entre autres. Il ne posera pas les questions au hasard. Tous les services de ressources humaines ont généralement leur propre série de questions d’investigation selon l’activité ou le poste qu’ils offrent. Ils possèdent également leur série de questions pièges pour tester les candidats.

Questions et réponses pour un entretien d’embauche

1. Parlez-nous de vous et de vos expériences

Cette question de base dans un entretien d’embauche peut se présenter sous d’autres formes comme « Racontez-moi qui vous êtes », « Donnez-moi plus de détails sur votre expérience », « Si vous n’étiez pas vous, comment vous présenteriez-vous ? », « Racontez-moi ce que vous faites ? ». C’est le moment idéal pour que tu dises librement ce que tu penses sur toi-même et pour mentionner ces éléments qui te définissent comme personne et comme professionnel.

Sois concis et évite de te jeter trop de fleurs ou de te rabaisser pour ne pas sembler arrogant, car les excès ne sont pas recommandés dans le cas présent. Cherche l’équilibre entre les deux extrêmes et profite de cette question lors de l’entretien pour dire en quoi tu es bon, ce que tu aimes faire, quelles expériences professionnelles et personnelles tu as eues. N’hésite pas à évoquer tout ce qui peut te décrire comme personne et comme professionnel.

Nous te conseillons de commencer à répondre à cette question de manière chronologique, en commençant par ton nom et en citant chacune des expériences et choses apprises au fil du temps, jusqu’aux plus récentes. Le recruteur pourra ainsi mieux suivre le parcours que tu as réalisé.

N’oublie pas d’ajouter des informations sur ce que tu aimes, ce que tu as appris et ce que tu aimerais apprendre, car ce sont des points qui peuvent intéresser le recruteur.

2. Qu’est-ce que vous savez sur notre entreprise ?

Dans un monde comme le nôtre, tu devrais déjà avoir fait des recherches sur l’entreprise pour laquelle tu postules.

Pour faire preuve d’empathie et marquer des points auprès du recruteur lors de l’entretien, il est important de connaître des détails significatifs sur l’entreprise dans laquelle tu cherches à travailler.

Cherche des informations sur Internet sur les activités qu’elle réalise et évoque quelques données significatives qui témoignent de ton intérêt pour l’entreprise.

3. Pourquoi voulez-vous ce poste ?

Au-delà de l’évidente nécessité d’avoir un salaire ou le prestige de l’entreprise qui peuvent te motiver à te rendre à l’entretien, expose quelques détails supplémentaires qui te poussent à occuper ce poste de travail. L’entreprise a des succursales dans d’autres pays et la possibilité de voyager t’attire ? Tu t’identifies aux valeurs de l’entreprise ? Son dynamisme en matière de communication te motive ? Les méthodes utilisées en ingénierie te semblent dignes d’intérêt ? Alors dis-le.

Les aspects évalués lors d’un entretien d’embauche sont nombreux, raison pour laquelle il te faut profiter de ces questions pour montrer ton intérêt et tes connaissances sur l’entreprise. La plupart des entreprises cherchent des personnes souhaitant relever des défis qui les amènent à se sentir réalisées. Ainsi, l’entreprise en sort gagnante.

4. Pourquoi devrions-nous vous faire confiance pour ce poste plutôt qu’à un autre candidat ?

Il s’agit de la typique question piège durant un entretien d’embauche. Rappelle-toi l’offre à laquelle tu postules et fais le lien avec tes points forts et ceux qui correspondent à l’offre en question.

Si une entreprise cherche un gérant, mentionne les capacités, aptitudes et/ou valeurs qui te définissent, et peuvent être essentielles pour occuper ce poste.

Réponds avec honnêteté et assurance et ne pense qu’à toi-même. Cela sera particulièrement apprécié par la personne qui te fait passer l’entretien d’embauche.

Qualités et défauts

La question des qualités et défauts lors d’un entretien d’embauche peut également se considérer comme une question piège, si tu n’as pas pris le temps de la travailler en amont. Il est important de se préparer pour répondre à cette question.

5. Quels sont vos qualités ou points forts ?

Profites-en pour parler de ce qui te rend spécial et te définit. Tu es passionné ? Tu parles une autre langue ? Même si ces informations figurent dans ton Curriculum Vitae, tu peux développer ces points en veillant à ne pas être rattrapé par ton ego.

6. Quelles sont vos défauts ou faiblesses ?

Lors d’un entretien d’embauche, ce type de question est presque une constante et représente une occasion en or de faire preuve d’une sincérité totale.

Il n’est pas toujours facile de faire une réflexion sur soi-même et de se montrer vulnérable, mais ta réponse à cette question peut être déterminante pour décrocher le poste.

Imagine que tu es perfectionniste. Réponds en indiquant un avantage que tu en tires. Ce que beaucoup de gens considèrent comme un défaut pour un excès d’exigence, te sert à obtenir de meilleurs résultats dans ton travail.

Tu peux ainsi transformer un défaut en qualité. Si tu n’es pas compétent dans un domaine déterminé, réponds sincèrement en disant que tu aimes apprendre et que tu acceptes humblement que d’autres personnes t’apprennent des connaissances spécifiques.

Attention : si ton défaut est le manque de ponctualité, il n’y a aucun avantage à en tirer.

Choisi donc bien tes défauts à mettre en avant.

questions-pieges-reponses-entretien-embauche

7. Est-ce que vous aimez travailler en équipe ?

Il s’agit là d’une question fermée à laquelle il est presque impossible de répondre en mentant. La réponse est « oui » ou « non ». Ainsi, si tu n’aimes pas travailler avec d’autres personnes, réponds sincèrement.

Naturellement, il te faut soupeser les conséquences liées à une réponse ou l’autre, mais réfléchis bien à la chose suivante : si tu supportes mal le fait de travailler en équipe, ta continuité dans cette entreprise sera limitée.

Cependant, il y a des moments où les options de travail sont rares et la nécessité se fait sentir. Dans ce cas, fais preuve d’ouverture d’esprit. Tu peux dire que tu n’aimes pas toujours travailler avec d’autres personnes, mais qu’il y a des situations où tu peux le faire sans aucun inconvénient.

8. Pourquoi avez-vous été autant de temps sans emploi ?

Recadre le fait d’avoir été au chômage, de façon à ce que ta réponse change positivement la perception que le recruteur aura de toi.

Par exemple, si tu t’es présenté à plusieurs entretiens et qu’aucun ne t’a convaincu, mentionne le fait que tu attendais une offre te motivant et correspondant à tes valeurs et qualités.

Si, au contraire, tu n’as pas eu de chance et qu’aucune entreprise ne t’a contacté parce que les offres d’emplois sont limitées, tu peux évoquer le fait que tu as cherché, et expliquer la difficulté à trouver un emploi dans ton domaine. Toutefois, profites-en pour indiquer que pendant que tu étais à la recherche d’un emploi, tu as peaufiné tes compétences en lisant, en suivant des formations, en te remettant en question ou en faisant n’importe quelle autre activité ayant eu une influence sur ton développement.

Si tu parles avec sincérité et cohérence, tes propos ne seront que plus appréciés.

9. Pourquoi voulez-vous changer de travail ?

Voilà une question à laquelle il est parfois difficile de répondre, mais pour laquelle tu dois avoir une réponse adaptée. Fais particulièrement attention lorsque tu évoques ton travail actuel. Une fois encore, cela permet d’apprécier la loyauté et le respect dont tu peux faire preuve à l’égard de l’entreprise ou des dirigeants pour lesquels tu travailles.

Mentionne le fait que tu es à la recherche de nouveaux défis professionnels, d’épanouissement, d’une nouvelle mission, d’une évolution de carrière, mais ne dis jamais du mal de l’entreprise dans laquelle tu as travaillé ou tu travailles encore.

Si tu as accepté récemment une offre de travail et que tu n’es pas satisfait de ton choix (que ce soit parce que tu n’aimes pas la mission qui t’a été confiée, l’équipe ou l’ambiance), ce n’est pas grave ; nous sommes tous humains et nous nous trompons souvent dans nos choix. Comme on dit, « Pour savoir, il faut essayer ». Assume donc la décision que tu as prise et démontre ton envie de trouver un emploi s’ajustant davantage à ce que tu recherches.

10. Combien voulez-vous gagner ?

Il est évident que tout le monde veut gagner autant d’argent que possible, mais, soyons honnêtes, il est peu probable que cela soit le cas à ce poste.

Essaie donc de savoir quels sont les salaires dans d’autres entreprises pour un poste similaire à celui pour lequel tu postules et fais une moyenne. Si tu as occupé récemment ou occupes encore actuellement un poste, utilise ton salaire comme référence pour mentionner un chiffre légèrement supérieur. Tu ne risques rien à demander.

Il s’agit là d’un exemple d’entretien type. Entraîne-toi à répondre à ces 10 questions qui reviennent systématiquement dans les entretiens d’embauche et réussis à décrocher l’emploi qui t’intéresse. N’oublie pas, bien se préparer pour un entretien d’embauche est crucial pour réussir.