Top 10 des bons défauts pour un entretien d’embauche 2024

Liste des bons défauts à citer en entretien d'embauche. Tous nos conseils et astuces pour éviter de tomber dans les pièges du recruteur et répondre parfaitement à cette question !

Parler de soi n’est pas toujours simple. En entretien d’embauche, il n’est pourtant pas rare que le recruteur vous demande de révéler l’un de vos défauts. Vous ne pouvez pas livrer n’importe quel défaut en entretien d’embauche.

Grâce à cet article, vous pourrez choisir des axes d’amélioration ou points faibles que vous pourrez justifier si nécessaire. Nous vous offrons une liste des meilleurs défauts à mentionner face à un RH en entretien.

Liste des « bons » défauts à citer lors d’un entretien

Afin de vous aider, voici une liste non exhaustive de défauts à mettre en avant pour votre entretien et quelques avantages à les présenter. Nous vous expliquons comment tourner ces défauts en qualités.

  1. Réservé(e)
  2. Sensible
  3. Entêté(e)
  4. Exigeant(e)
  5. Impatient(e)
  6. Difficulté à déléguer
  7. Sensible aux critiques
  8. Difficulté à exprimer des désaccords
  9. Indépendant(e)
  10. Direct(e)

Défaut 1 : Réservé

Être réservé peut vous amener à vous effacer de peur de prendre trop de place. Toutefois, les personnes possédant ce trait de caractère sont souvent réellement à l’écoute des autres et tirent le meilleur de leurs conversations. Les personnes réservées mettent plus de temps à s’intégrer dans une équipe mais sont un atout en ce qu’elles participent à l’équilibre du groupe.

Défaut 2 : Sensible

La sensibilité peut apparaître comme un défaut. En effet, les personnes sensibles prennent souvent les choses trop à cœur, ce qui peut nuire à leur efficacité. Si vous êtes sensible, vous avez toutefois plus de chance d’être empathique, avec une haute capacité à détecter les émotions des autres, ce qui vous rend bienveillant.

Défaut 3 : Entêté

Être têtu ou toujours vouloir avoir raison… voilà une caractéristique répandue ! En entretien d’embauche, vous pouvez souligner votre caractère entêté, en montrant comment il vous sert parfois lorsque vous êtes en négociation ou que vous souhaitez défendre une idée proposée par votre service. Finalement, tant que cela ne vous empêche pas d’écouter les autres, être têtu ne pose pas de problème.

Défaut 4 : Exigeant

Un candidat trop exigeant envers les autres peut avoir des soucis de management ou de communication. Toutefois, ce trait de caractère peut plaire au recruteur dans une certaine mesure. Si vous affirmez être exigeant, votre futur manager peut voir en vous une personne perfectionniste et intransigeante avec la qualité de son travail !

Défaut 5 : Impatient

L’impatience, c’est vouloir voir (trop) rapidement le fruit de son travail. Un candidat impatient promet de réfléchir vite et de relever des défis en un temps réduit. Il ne faut pas pour autant que ce trait de caractère l’amène à négliger la qualité de son travail. Si vous mentionnez ce défaut, il est bon d’ajouter que vous travaillez dessus et que vous êtes toutefois intransigeant sur la qualité du rendu.

Défaut 6 : Difficulté à déléguer

La réticence à déléguer découle souvent d’un engagement profond envers la qualité du travail et une forte responsabilité personnelle. Cela peut indiquer une personne très investie dans ses projets, qui valorise grandement le succès et les résultats. Reconnaître ce défaut peut être le premier pas vers un leadership plus équilibré, où apprendre à faire confiance aux compétences des membres de l’équipe et à leur capacité de contribution peut non seulement augmenter l’efficacité mais aussi favoriser un environnement pour travailler en équipe.

Défaut 7 : Sensibilité aux critiques

Être sensible aux critiques peut refléter une grande passion pour son travail et un désir sincère de s’améliorer. Cette sensibilité, bien dirigée, peut se transformer en une force, car elle motive à accepter les retours constructifs et à les utiliser comme un levier pour le développement personnel et professionnel. Elle peut aussi encourager une communication ouverte, favorisant ainsi un environnement de travail où le feedback est valorisé et utilisé de manière productive.

Défaut 8 : Difficulté à exprimer des désaccords

La difficulté à exprimer des désaccords peut être le signe d’une nature réfléchie, indiquant une personne qui pèse ses mots et cherche à maintenir l’harmonie au sein de l’équipe. Travailler sur ce défaut offre l’opportunité de développer des compétences en communication assertive, permettant d’exprimer ses idées et opinions de manière respectueuse et constructive, ce qui est essentiel pour la résolution de conflits et la prise de décision collaborative.

Défaut 9 : Indépendant

L’indépendance dans le travail peut signaler une forte autonomie et une capacité à mener des tâches sans supervision constante. Bien que cela puisse parfois limiter la collaboration, reconnaître et canaliser cette indépendance peut mener à l’innovation et à la créativité, tout en encourageant le développement de projets autonomes qui peuvent bénéficier à l’ensemble de l’organisation. Cela encourage également l’auto-apprentissage et l’auto-motivation, compétences précieuses dans de nombreux contextes professionnels.

Défaut 10 : Direct

Être direct dans sa communication peut parfois être perçu comme brut ou insensible, mais cela traduit également une clarté et une efficacité dans l’échange d’informations. Cette franchise peut aussi réduire les malentendus et accélérer la prise de décision. En affinant cette approche pour y intégrer empathie et respect, le caractère direct peut devenir une force, ce qui permettrait de construire des relations de travail basées sur l’honnêteté et la confiance, tout en favorisant une culture de transparence.

Voir aussi : Liste de qualités et défauts pour un entretien d’embauche

Défauts à éviter de citer en entretien

defaut-a-citer-entretien-professionnel

D’abord, lors d’un entretien, il faut toujours prioriser l’honnêteté. En revanche, si le défaut que vous vous apprêtez à mentionner peut mettre en péril vos chances d’être embaucher, gardez en tête qu’il vaut mieux vous abstenir.

Voici des exemples concrets de défauts qui pourraient laisser à penser au recruteur que vous n’êtes pas le candidat idéal.

10 défauts à éviter de mentionner

  1. Paresseux
  2. Revanchard
  3. Bruyant
  4. Étourdi
  5. Individualiste
  6. Manipulateur
  7. Susceptible
  8. Stressé
  9. Négligeant
  10. Défaitiste

Exemples de défauts à avouer selon votre métier

Selon le poste qui vous intéresse, tout n’est pas bon à dire. Il faut être certain de choisir des défauts professionnels qui ne portent pas préjudice au métier qui vous intéresse. En effet, si être timide n’est pas un problème pour un Rédacteur, c’est un défaut de taille pour un Commercial.

Voici donc des exemples de bons défauts à donner en entretien d’embauche en fonction du poste visé :

Commercial

  1. Obstiné
  2. Parle fort
  3. Jaloux

Infirmier

  1. Introvertie
  2. Maniaque
  3. Soucieux

Crèche

  1. Peureux
  2. Peu à l’aise en langues
  3. Sensible

Manager

  1. Tatillon
  2. S’ennuie facilement
  3. Têtu

Banque

  1. Maladroit
  2. Dépensier
  3. Borné

Stage

  1. Réservé
  2. Impatient
  3. Émotif

Quels sont vos défauts ? Bien répondre

bons-defauts-entretien-d-embauche

À travers cette question, les recruteurs cherchent bien souvent à savoir si vous avez ou non préparé votre entretien d’embauche. En effet, il est difficile de répondre de manière spontanée sur un sujet si délicat : personne n’aime parler de ses défauts, encore moins devant un potentiel manager.

Quelques astuces vous permettront toutefois de parler correctement de vos défauts en entretien d’embauche, voire même de mettre votre profil en valeur avec cette question.

Lire : Liste des questions les plus fréquentes en entretien d’embauche

1. Faites part d’un défaut qui se transforme en qualité

Tout le monde possède les défauts de ses qualités ! Si vous êtes émotif ou sensible, vous êtes sans doute également empathique et à l’écoute des sentiments des autres. Si vous êtes indécis, vous étudiez sans doute les options en profondeur et prenez donc des décisions éclairées.

Exemple : « Je prends les choses parfois trop à cœur, mais c’est ce qui fait de moi quelqu’un de très engagé et impliqué dans mon travail ».

2. Choisir défaut sur lequel vous travaillez au quotidien

Une erreur commune est de dévoiler un trait sur lequel vous ne pouvez pas travailler. Si votre défaut est inchangeable sur le court terme, alors le recruteur aura peur que celui-ci nuise à vos résultats.

Au lieu de parler de défaut, parlez d’ « axe d’amélioration ». Tous les défauts sont en fait des traits de caractères sur lesquels vous pouvez travailler !

Exemple : « J’ai du mal à mémoriser beaucoup d’informations, c’est pourquoi je prends des notes lors de chaque réunion ou discussion, aussi courte soit-elle ! »

3. Parler d’un défaut qui a peu d’impact sur votre vie au travail

Ainsi, le recruteur passera rapidement sur cette question, comprenant que le défaut dont vous parlez ne vous empêchera en rien d’exercer votre travail efficacement.

Exemple : « je suis très gourmand, j’ai tendance à beaucoup grignoter ! »

Voir aussi :
Exemples de qualités à dire en entretien
Comment bien préparer un entretien d’embauche
10 questions pièges lors d’un entretien d’embauche

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Moyenne : 5 / 5. Votes : 46

Charles Houssiaux
Auteur
Charles Houssiaux

Expert en création de CV, lettre de motivation et recherche d'emploi

Modèles de CV Gratuit à Télécharger

Exemples de Lettre de Motivation à Télécharger